Mois : novembre 2017

La photographie en lumière naturelle

image-grimace-garçon

Je me suis vite rendue compte que je préférais la photographie en lumière naturelle. Certainement pour sa douceur, pour la surprise aussi, parce que la lumière n’est jamais la même selon le moment de la journée, et pour la possibilité de surprendre mes modèles quelque soit l’endroit ou ils se trouvent, en toute liberté.

J’ai choisi de me déplacer à domicile. Cela exacerbe ma créativité. Il n’est pas toujours évident de se déplacer avec un studio complet d’un coté, et de vouloir célébrer l’instant de l’autre. C’est un choix.

petit-garçon-qui-fait-des-bulles

En basse lumière je privilégie un éclairage continue. Je n’utilise pas de flash parce que je trouve sa lumière trop dure et pas vraiment naturelle. Puis pour les bébés ce n’est pas l’idéal.

Forcément il faudra composer avec certains aléas. Trouver une bais vitrée ou une fenêtre capable de faire passer assez de lumière, jouer avec celle-ci pour un ensemble agréable, comprendre que la lumière direct du soleil est loin d’être un bon compromis (le soleil à son zénith est le cauchemars des photographes. Je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article). Mais une fois que tous ses paramètres sont pris en compte et acceptés, c’est un grand bonheur de pouvoir laisser aller son imagination à sa guise et faire de cette prise de vue un moment unique et privilégié.

Photographie-intérieur garçons

Que pensez-vous des photos en lumière naturelle ?

 

Le meilleur objectif pour le portrait : le 50mm/f1.4

nikon_af-s_50mm_f1.4

Lorsqu’on recherche une certaine qualité de photo, on a besoin d’apprendre à se servir de son appareil photo, ce qui est mon cas, mais cela ne suffit pas toujours. On peut se retrouver restreint, limité, par la qualité et les fonctions de son matériel. C’est ce qui s’est passé pour moi, lorsque j’ai décidé d’investir dans un 50mm pour améliorer mes portraits.

Mon choix s’est porté sur le NIKON AF-S Nikkor 50 mm f/1.4. Je voulais une ouverture de diaphragme maximale, mais je voulais aussi un objectif un peu polyvalent. Et même si je me retrouve embêtée par sa focale fixe, j’arrive à couvrir pas mal de mes besoins. Pour bien faire, je devrai également investir dans un objectif grand angle, seulement mon choix n’est pas encore arrêté. Il faut savoir qu’un objectif coûte cher, du coup on a plutôt intérêt à ne pas se tromper…

Voici une photo prise avec le fameux 50mm. Le modèle se détache parfaitement de l’arrière plan, ce qui lui confère beaucoup plus de force. La grande ouverture du diaphragme à 1.4 permet également une luminosité accrue en basse lumière, même si (attention tout de même) plus on l’ouvre, plus la zone de netteté diminue. Du coup je recule un peu, quitte à recadrer en post traitement… Ou je ferme un peu le diaphragme, sans oublier de compenser la lumière par les ISO ou la vitesse d’obturation.

fille-sourire-photographie
50mm, f/2.8, 1/200 sec, 200iso

Voici les Points forts du NIKON AF-S 50 mm f/1.4G : 

  • Objectif 50 mm standard (équivalent 35 mm : 75 mm lorsqu’il est utilisé dans un reflex Nikon de format DX)
  • Grande ouverture maximale f/1.4
  • Performances optiques optimales avec réduction de la distorsion et des aberrations chromatiques
  • Moteur SWM (Silent Wave Motor) pour un autofocus silencieux et rapide
  • Deux modes de mise au point : M/A (autofocus à priorité manuelle) et M (mise au point manuelle)
  • Conception IF (mise au point interne) pour les objectifs à focale fixe
  • La lentille frontale fixe permet d’utiliser des filtres polarisants circulaires et des flashes se fixant sur l’objectif
  • La bague de mise au point ne tourne pas durant l’activation de l’autofocus

J’espère vous avoir éclairé si vous souhaitez un objectif pour des portraits de qualité… Son petit frère, le 50mm f/1.8 peut faire également l’affaire à moins de 120€.

Et vous, quel est votre objectif préféré et pourquoi ?

Photographier, c’est suspendre le temps

photos-fillettes-qui-discutent

Une nouvelle séance photo est pour moi une joie infinie. C’est là que je me dis que j’ai fait le bon choix, que j’ai enfin trouvé ma voie. Et voir cette même joie dans les yeux des jeunes modèles que je photographie, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Je ne me lasserai jamais de ses moments complices ou ma tâche consiste à suspendre le temps, à construire des souvenirs tangibles, qu’une fois adulte ils pourront partager avec leur propres enfants.

Jeune-filles-photographie

photo-jolie-fillette-blonde

Ce matin de novembre, il y avait des nuages. Il faisait un peu frais, mais pas trop. On se disait avec mon chéri qu’on avait pas encore allumé la cheminée. Le matin idéal pour une séance photo. Les filles se prêtèrent au jeu avec beaucoup d’enthousiasme. Je les ai rebaptisées « mes petites filles modèles ». Je les ai photographié dans ma rue (J’habite un petit village calme et plein de charme) Mon bébé dormait à la maison, je ne pouvais pas m’éloigner. Heureusement, j’adore la photographie de rue. Il y a toujours un recoin ou une porte prêt à nous accueillir.

photo-de-trois-soeurs

photographie-fille-blonde-sourire

J’espère que ces quelques photos vous plairont autant qu’à elles 🙂

Comment je souhaite photographier bébé

image-petite-fille-avec-bebe-2

Lorsqu’on se lance dans une activité créative (et je m’en suis rendue compte dans la publicité) on se cherche, beaucoup même, et on est tenté de reproduire ce que l’on voit, même si ça nous ressemble pas vraiment.

En matière de photographie de nourrisson, c’est d’autant plus vrai que le métier foisonne d’accessoires et d’idées pour des photos toutes plus « cute » les unes que les autres. On pense que pour être dans le coup, il faut un max de bonnets, de bandeaux, d’ailes d’ange etc. (Il en faut pour éventuellement accéder à la demande si elle se présente mais on est pas forcé d’en faire son cheval de bataille)

Ma photo préférée de Venance ? La photo d’accueil de mon site. Celle-ci :

cropped-bebe-sur-dentelle-bannic3a8re.jpg

Je vous l’ai remise parce qu’il est possible que je la change d’ici quelques temps. Cette photo a été prise à la volé alors que mon petit était enfin calme. Je l’ai doucement posé sur un drap de lin agrémenté d’un napperon. Je n’ai pas cherché à se que la position soit parfaite (pour moi elle l’était), je ne l’ai pas changé puisqu’il portait un vêtement que j’avais choisi avant sa naissance, donc potentiellement à mon goût. J’aimais juste cette douceur unique, la quiétude de mon petit bout en plein sommeil, je n’avais pas besoin de plus pour en faire une magnifique photo.

C’est quelques temps plus tard que je me suis questionnée sur ce que je souhaite pour les parents susceptible de venir me voir « moi ». Et je me suis rendue compte que je veux proposer de l’authenticité. Des bébés naturels, habillés comme ils auraient pu l’être à la maison mais aussi dans le plus simple appareil afin de ne rien oublier de leur petit corps tout neuf.

Je souhaite également, dans la mesure du possible, laisser le choix au bébé de la position qui lui est la plus confortable. Je m’adapterai en fonction. Je ne suis pas contre l’emmaillotement que je trouve très joli si bébé est calme et s’y prête bien. Je ne suis pas non plus contre poser bébé dans un panier ou une bassine en cuivre, mais je veux privilégier son environnement naturel. D’autant plus simple si je me déplace à domicile. On verra au coup par coup.

On viendra me voir pour des photos authentiques, qu’on ne rougira pas de montrer dans 20 ans parce que les ailes d’anges ne seront plus tout à fait à la mode. Je dis ça mais j’en ai acheté au début, quand je pensais que c’était incontournable (lol)

Voilà ce que sera je pense ma ligne de conduite sur le long terme. Votre sentiment sur la question m’intéresse… comment préfériez-vous que votre bébé soit photographier les premiers jours de sa vie en tant que parent ?