Comment je retouche mes photos

avant après retouche photo bebe

C’est un sujet délicat, mais il me faut en parler à un moment donné. Mon travail ne s’arrêtant pas à appuyer sur un bouton, c’est un aspect de la profession qui mérite qu’on s’y attarde, car il peut aussi justifier les tarifs élevés de certains photographes portraitistes.

Comment je retouche chacune de mes photos

J’ai choisi de vous montrer cet avant/après : la photo de mon fils que j’arbore aujourd’hui sur mon site internet. Cette photo a été prise à la volée dans des conditions loin d’être évidentes, sans flash, sans éclairage, ni préparation… Pour autant je l’adore tellement que j’ai choisi de la travailler elle, plutôt qu’une autre.

J’ai commencé par corriger l’exposition, le contraste et la colorimétrie. Il faut dire que la photo initiale est peu flatteuse. J’ai ensuite corrigé des aspects du décor que vous n’auriez peut-être pas soupçonner tels que le napperon blanc, installé à la va vite sous la tête de Venance, les manches du gilet, et pour finir les imperfections de la peau. Cette retouche complète m’a prise une heure, entre temps je devais aussi allaiter mon fils. C’est une retouche que je maîtrise bien, je ne me lance jamais à l’aveuglette, mais quand même c’est du boulot.

Je suis amenée à effectuer ce  type de retouches de manière régulière sur les photos de mes clients. Il peut même m’arriver de changer carrément de décor, d’utiliser deux photos pour n’en faire qu’une etc. En voici un exemple concret poussé à l’extrême pour vous donner une idée :

Sans-titre-1

Sur cette photo j’avoue m’être un peu lâchée, mais ça a plu à la maman donc tant mieux. j’avais plusieurs photos de la même série et sur celle-ci : une expression de visage que j’aimais beaucoup, pas de bulles et un fond peu esthétique. On ne choisit pas toujours où se pose un enfant qui joue… ni sa capacité à faire des bulles !

Pourquoi certains photographes sont plus chers ?

Deux écoles s’affrontent sur le sujet. Mais une variable ne change pas, c’est le temps passé sur une seule photo. Un photographe pas cher vous proposera certainement une centaine d’images, mais le traitement de celles-ci restera très sommaire pour ne pas dire inexistant. Un photographe haut de gamme vous proposera quand à lui, une dizaine ou une vingtaine de photos, mais chacune d’elles sera scrupuleusement mise en valeur et retouchées si besoin. On comprends alors qu’on puisse, en terme de prix passer du simple au triple sachant que la journée de 40h n’est pas encore pour demain. C’est un choix.

Imaginez que votre bébé soit couvert d’acné et de rougeurs, et c’est souvent le cas. Vous serez content de faire appel à un photographe certes un peu plus cher, mais qui prendra le temps de corriger ses petites imperfections. Vous n’aurez donc pas cent photos, vous aurez juste les plus belles. C’est ma philosophie : privilégier la qualité à la quantité.

Sachant que mes offres comprennent également le tirage papier, je pense ne pas être trop chère. En tout cas ce n’est pas mon but. Mais je sais que je prends en compte la mise en valeur de chacune d’elles. Votre opinion m’intéresse sur le sujet, que vous soyez client ou photographe. N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

à très bientôt…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *