Investir dans la photographie grossesse et nouveau-né

Lorsque j’ai débuté, je n’imaginais pas tout ce que j’allais devoir investir en terme de temps et d’argent dans ma nouvelle activité. Je pensais peut être un peu naïvement qu’il me suffisait d’avoir un appareil photo reflex, un éclairage, deux ou trois contenants pour les boutchoux, des tissus pour les envelopper bébé et des bandeaux pour les cheveux. Puis je me suis lancer, et un an plus tard, j’ai pensé qu’il pouvait être intéressant et instructif de faire un petit bilan des investissements nécessaires à ce travail.

Premier achat, mon ou mes appareils photo

C’est la première chose que j’ai acheté, et c’est un peu logique. N’y connaissant pas grand chose de prime abord, je me suis tournée vers un Reflex Nikon 5300. Il n’était pas trop cher, et je dois dire que pour commencer, apprendre, c’est l’idéal. Sauf que voilà, je me suis assez vite rendue compte que pour mon type de photo, en lumière naturelle, je me heurtais aux limites de mon boitier. Six mois plus tard j’investissais dans un Nikon D750, un reflex plein format, qui gère un peu mieux la lumière, et me permet une plus grande amplitude. J’ai tout de même gardé mon ancien boitier, dès fois que le nouveau tombe en panne. Comment expliquer à sa cliente qu’on devra reporter sa séance nouveau-né parce que son appareil photo est en rade ? C’est évidement impossible. Bébé change de jour en jour…

Le matériel, utile et inutile

Ça peut paraître étrange que je vous parle de l’inutilité d’un objectif ou d’une tenue pour bébé, mais c’est pourtant ce qui arrive fréquemment au début. Concernant les objectifs, quand on tâtonne et qu’on ne maîtrise pas totalement la technique, il arrive qu’on puisse tout simplement se tromper et reconnaître quelques jours plus tard que cette objectif n’a aucune utilité dans notre domaine. Depuis mes débuts, j’en ai revendu deux. J’ai perdu de l’argent et du temps. J’ai également acheté un flash cobra dont je ne me sers jamais, il a au moins l’intérêt d’être là…

Les accessoires c’est encore une autre histoire. On réalise parfois avec la pratique que bébé ne portera jamais ce petit costume coccinelle qui nous faisait tant craquer au début, parce que notre style c’est affiné depuis. Je me suis rendue compte que je ne souhaitais pas déguiser mes nourrissons. Sauf que voilà, j’ai une abeille, une coccinelle et un escargot qui dorment au fond d’une boite. Perte d’argent.

J’ai acheté beaucoup de tissu pour envelopper mes nouveaux-nés. Encore faut t’il trouver la bonne matière, bien extensible et solide. Du coup les tissus inutiles se retrouvent à caler bébé sur mon pouf, c’est disons un moindre mal.

Les achats utiles

Pour la photographie de naissance, vous aurez besoin donc :

  • de tissus diverses extensibles (différentes tailles, textures et couleurs)
  • de bandeaux pour les filles, très apprécié par les mamans
  • de bonnets pour les garçons
  • éventuellement de doudous
  • de couvertures pour poser bébé
  • de contenants (seaux, bassines, caisses à pomme etc.)
  • de petits accessoires pour faire joli ou qui marquera votre style
  • de sols (parquet marron, blanc, gris, à clipser ou en PVC)
  • de fonds, de decors
  • d’un support de fond au minimum
  • d’un pouf ou d’un bean-bag
  • d’éclairage au cas où
  • d’un studio ou d’un endroit fixe, parce qu’à terme, se déplacer avec tout ce matériel devient pesant
  • de consommable (couches, gel hydroalcoolique pour les mains, lingettes etc.)
  • d’une table à langer
  • de rallonges, de multiprises
  • d’un marche pied

J’arrête là, parce que la liste est trop longue. Je m’octrois un budget matériel et publicité chaque mois (matériel pour ne pas proposer toujours la même chose à mes clientes, publicitaire parce que si on ne sait pas que j’existe… c’est balo :p )

Il a aussi fallu que je pense aux futures mamans : robes de grossesse dans plusieurs tailles, foulards de diverses couleurs…

Et aux enfants : robes dans différentes tailles pour les petites filles, tenus pour les garçons si besoin ou demande des parents.

Comment je procède pour acheter tant de matériel ?

Le temps et la patience sont les maîtres mots. Je n’ai pas tout acheté d’un coup ! Chaque mois je consacre mon budget à des choses bien précises. Je ne fais plus de shopping pour moi-même, j’ai dû m’acheter une paire de chaussure et une paire de tong en un an. Si on est pas prêt à faire des concessions, ça ne sert à rien.

J’ai également pensé à un budget formation, on ne manipule pas un appareil photo ou un bébé n’importe comment !

Si vous souhaitez vous lancer dans cette fabuleuse aventure, j’espère vous avoir un peu aidé. Dans un prochain article je vous donnerai mes adresses préférées pour l’achat de matériel et mes astuces pour dépenser moins. Le tout est de ne pas perdre la foi et de tenir son objectif sur le long terme. Ne vous précipitez pas, réfléchissez à chacune de vos actions, évitez les coups de tête, consacrez y tout votre cœur. Je vous invite (si vous ne l’avez pas déjà fait) à découvrir comment je suis devenue photographe nouveau-né, bébé et grossesse. Vous pouvez également découvrir ma page Facebook et l’aimer !

A très vite, Emeline.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *