Réussir son allaitement

Photographie de nouveau-né allaité prise par une photographe dans le Var

Depuis mes débuts dans la photo, je suis surprise du nombre croissant de jeunes mamans allaitantes. Moi même j’ai allaité chacun de mes enfants. Quel bonheur de donner la vie puis de partager ce moment privilégier avec bébé qu’est l’allaitement. Pourtant ça n’a jamais été gagné (sauf pour mon dernier). Je n’ai pas été épargné, ni par les crevasses, ni par les montés de lait douloureuses, ni par les nuits blanches. Il n’y a pas de recette miracle pour réussir son allaitement… mais avec un peu de patience on y arrive, et ensuite, c’est que du bonheur.

Des débuts difficiles, astuces pour ne pas craquer durant l’allaitement

Bébé ne prend pas le sein, il pleure, il s’énerve et on s’énerve aussi. Si votre petit chou ne vous sent pas sereine, il y a peu de chance qu’il réussisse à se calmer. Il arrive que le mamelon ne soit pas suffisamment “sorti” et que bébé n’arrive pas à l’attraper. dans ce cas, c’est à vous de l’aider en le pinçant assez pour qu’il puisse le saisir. Attention également à votre position. On fait souvent l’erreur de prendre bébé beaucoup trop bas. Prenez plutôt un coussin d’allaitement ou un traversin, pour que la tête du nourrisson soit bien à hauteur du sein.

Faites téter un sein puis l’autre. Toujours un peu des deux. Il tétera forcément plus le premier et s’endormira sur le deuxième. J’avais trouvé une astuce pour me souvenir quel sein donner en premier, je mettais une bague à la main droite ou gauche selon par quel sein il finissait… Il était forcément plus plein que l’autre pour la fois prochaine. Ainsi vous éviterez les engorgements.

Si toutefois vous n’avez pas évité l’engorgement, sachez que ça durera environ deux à trois jours. Il vous faudra prendre du Doliprane pour la fièvre, vous masser le sein, et inciter bébé à continuer de tété ce même sein, même s’il ne tête pas grand chose. Un tir-lait peut vous aider, d’ailleurs, étant rembourser par la sécu, je vous conseille vivement d’en prendre un au début (au cas ou).

Avant d’avoir la moindre crevasse, enduisez votre téton de pommade (Castor equi des laboratoire Boiron ou autre du même type) après chaque tété. Le lait maternelle en application est également conseillé.

Peut-on allaiter et boire un verre

Dans l’absolu, non. Maintenant il y a des occasions incontournables comme les fêtes de Noël, les anniversaires… Dans ces cas là buvez votre coupette après la tété. Le foie aura le temps de digérer l’alcool avant la prochaine tété. L’estomac vide le pic d’alcool sera atteint une demi heure après l’ingestion de l’alcool, l’estomac plein, une heure après. Dans tous les cas faites tété bébé avant, et si vous êtes sûr qu’il ne réclamera pas dans les deux heures, faites vous ce plaisir si vous en avez envie.

Et la cigarette dans tout ça ?

C’est à peu près le même principe que pendant la grossesse. Si vous avez fumé une à deux cigarettes par jour enceinte, il y a peu de chance que vous arrêtiez comme par magie lors de l’allaitement. Restez si possible au même rythme voir moins. Fumez après la tété pas avant.

Le papa peut aussi participer à votre allaitement

Nous sommes loin de l’époque ou papa restait en retrait. Evidemment il ne peut pas donner le sein, mais il peut très bien seconder maman pour lui éviter pas mal de fatigue, surtout les premiers temps. Amener le nouveau-né dans le lit, lui changer sa couche, le bercer pour qu’il s’endorme ailleurs que sur maman… Les papas ne sont plus en reste, ils s’imposent petit à petit, participent, et c’est une très bonne chose !

Parlez de vos difficultés à allaiter

Parce qu’il n’y a aucune honte, que beaucoup de femmes sont dans le même bateau, et qu’il faut s’entraider. Il excite des quantités de groupes de soutien sur Internet. On y trouve des astuces qui change la vie ! J’ai arrêté mon premier allaitement au bout de quinze jours par manque d’information. Je pensais à tors que je n’avais pas de lait, qu’il n’était pas assez nourrissant. Grâce à ces groupes, j’ai allaité par la suite mes trois autres boutchoux avec succès !

Allaiter c’est une expérience incroyable

Et rien ni personne ne doit vous contraindre ou vous inciter à arrêter. Si vous avez la chance de pouvoir le faire, d’être à la maison, et que surtout vous en avez envie, faites-le. J’ai allaité en faisant mes courses avec une écharpe de portage, en attendant mes enfants à la sortie de l’école, au resto… C’est l’acte le plus naturel qu’il soit, et il n’y a pas de date de péremption sur votre poitrine qui vous dit qu’à 6 ou 9 mois c’est terminé, qu’il faut rendre bébé plus autonome.

J’espère vous avoir un peu aidé, n’hésitez pas à me questionner si vous avez le moindre doute, je suis photographe mais maman avant tout !

A très vite 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *